24 mai 2024

Navigatrices emblématiques : ces grands noms qui traversent les océans

Pendant longtemps, le milieu de la voile a été largement occupé par les hommes. Superstitions, stéréotypes, c’est à force de détermination, de talent et de générosité que les femmes ont pu performer sur l’eau. Découvrons quelques figures inspirantes qui ont mis du vent dans les voiles de toute une communauté de passionnées !

Les grandes navigatrices - Du temps pour soi, La Boulangère

1. Florence Arthaud : l’ambassadrice pleine d’ambitions

Véritable légende de la voile, Florence Arthaud a déclenché bien des vocations de skippeuses en remportant la Route du Rhum en 1990, devenant la première femme à gagner cette prestigieuse course transatlantique en solitaire. Son parcours de vie, marqué par de nombreuses épreuves, ainsi que sa disparition tragique lors d’un accident d’hélicoptère, en font une figure unique qui a ému et inspiré le monde entier.

Florence Arthaud - Du temps pour soi, La Boulangère
© KLEIN GILLES/SIPA

2. Ellen MacArthur : la grande dame de la voile

C’est grâce à sa détermination inébranlable que la britannique Ellen Mac Arthur a su triompher des courses les plus ardues. En 2005, alors qu’elle n’a que 28 ans, elle réalise le tour du monde à la voile le plus rapide de l’histoire, hommes et femmes confondus, quelques années après avoir terminé seconde au Vendée Globe. Anoblie par la reine d’Angleterre, elle est aujourd’hui très engagée dans l’économie circulaire et la protection des océans.

Ellen MacArthur voilier - Du temps pour soi, La Boulangère

3. Tracy Edwards : la puissance du collectif

Tombée amoureuse de la voile à 16 ans, alors qu’elle parcourt l’Europe avec son sac à dos, Tracy Edwards a évolué au gré des postes, de matelots de pont à premier lieutenant. Elle dirige la première équipe entièrement féminine à participer à la Whitbread Round the World Race en 1989. À bord du Maiden, la jeune britannique et son équipage donneront une parfaite démonstration de la puissance de la solidarité féminine.

Tracy Edwards - Du temps pour soi, La Boulangère

4. Naomi James : l’outsider devenue pionnière

Née en Nouvelle-Zélande, coiffeuse de formation, Naomi James embarque sur un grand paquebot à destination de l’Europe dans les années 60. Ce n’est qu’à 23 ans qu’elle apprend à nager et, pourtant, elle a su marquer durablement l’univers nautique. Première femme à naviguer en solitaire autour du monde par le Cap Horn en 1978, elle est un véritable exemple de persévérance.  

Naomi James - Du temps pour soi, La Boulangère

5. Shirley Robertson : la championne providentielle

Cette véliplanchiste écossaise a remporté deux médailles d’or olympiques en voile, en 2000 et 2004, dans la classe Yngling, un voilier possédant un lest très bas. Son succès a contribué à accroître la visibilité des femmes dans la voile de compétition. Elle anime aujourd’hui un podcast où elle tend le micro à des personnages influents du monde de la voile pour continuer à partager sa passion.

Shirley Robertson - Du temps pour soi, La Boulangère
Shirley Robertson OBE © Michael Austen

Mondial IHF 2023 – Plus que la Norvège avant les quarts !

Il leur reste maintenant leur bête noire, la Norvège, qui, si elle bat la Slovénie ce soir, permettra aux Bleues de se qualifier pour les quarts directement. Le match sera tout de même d’une belle intensité et à suivre sur beIN SPORTS et TFX à 20h30.

Transat Jacques Vabre Normandie Le Havre | Résumé de la course en vidéo

Elles l’ont fait ! 💪🏽 Découvrez en images l’arrivée d’Amélie Grassi et Anne-Claire Le Berre à Fort-de-France après 19 jours en mer à bord du Class40 La Boulangère Bio. Émotions et retrouvailles qui marquent la fin cette 16e édition de la @TransatJacquesVabre ! Place désormais au repos bien mérité pour notre duo ! 💤