10 décembre 2023

MONDIAL IHF 2023 - SOLIDES FACE À LA NORVÈGE

Le dernier match du tour principal, ce dimanche soir, était forcément particulier pour l’équipe de France féminine de handball, puisqu’elles retrouvaient la Norvège, tenante du titre et co-hôte du tournoi. Et les Bleues ont créé la sensation et battant Stine Oftedal et ses coéquipières (24-23; 12-12). Elles affronteront la République Tchèque mardi en quarts de finale du Mondial IHF 2023, à 17h30. La rencontre sera à suivre en direct sur les antennes de beIN SPORTS et du groupe TF1.
© FFHandball

C’est l’équipe de France qui lance les hostilités, dans un Spektrum de Trondheim qui a fait le plein en ce dimanche soir. Olivier Krumbholz avait prévenu, l’équipe qui l’emporterait serait celle la plus performante en montée de balle, et les Norvégiennes sont particulièrement efficaces dans le secteur en début de rencontre. Les Bleues ratent leurs cinq premières occasions de tirs et les Scandinaves ne se font pas presser pour les punir. Il faut attendre la cinquième minute pour que Laura Flippes n’ouvre le compteur tricolore (1-3, 5′). A partir de ce moment, les Françaises règlent la mire et c’est la capitaine Estelle Nze Minko qui montre l’exemple, tout comme Orlane Kanor, et Pauletta Foppa, qui permet l’égalisation au quart d’heure de jeu. d’abord en transperçant la défense scandinave, puis en provoquant une exclusions adverse, avant que Tamara Horacek ne serve Pauletta Foppa, qui égalise au quart d’heure de jeu. Bien aidées par leur défense, qui perturbe la circulation de balle norvégienne en s’étageant, les Françaises font désormais la course en tête. Laura Glauser n’est pas en reste, avec des arrêts de près face à Stine Oftedal et Camilla Herrem. Les Bleues ne ratent pas l’opportunité et Sarah Bouktit fait passer l’avantage à deux buts (11-9, 25′). La fin de la première période est polluée par deux longs arrêts de jeu, dont personne n’arrive à comprendre la raison. Les Norvégiennes profitent de cette coupure pour revenir à égalité et plus aucun but ne sera marqué. Les deux équipes rentrent au vestiaire sur un score nul (12-12, MT)

Le sept de départ français reprend la deuxième période, même Laura Glauser qui reste dans la cage après sa très bonne première période. Grâce Zaadi Deuna, Chloé Valentini, Estelle Nze Minko, Tamara Horacek (sur penalty), les Françaises semblent prendre l’ascendant au fur et à mesure que les minutes défilent, même si chaque erreur est immédiatement châtiée. La réaction scandinave ne se fait pas attendre et les hôtes profitent de deux pertes de balle et d’une exclusion contre Laura Flippes pour combler leur déficit, alors que la défense française a du mal à gérer les pivots. Il faut une grande Laura Glauser pour empêcher la Norvège de prendre les devants. Alors que les débats se font plus durs, les Françaises jettent toutes leurs forces dans la bataille. Méline Nocandy, puis Sarah Bouktit, Orlane Kanor, la jeunesse fait des merveilles. Laura Flippes prend, pour la troisième fois, un deux minutes et se fait exclure pour le reste de la rencontre. Laura Glauser douchera le reste d’espoir des Norvégiennes de repasser devant au score et Estelle Nze Minko fera taire la salle en inscrivant le but de la victoire. Les Bleues peuvent célébrer, elles finissent premières de leur groupe et joueront la République Tchèque en quarts de finale mardi à 17h30.

On est très heureux, ça a été un grand match de handball entre deux équipes proches l’une de l’autre. Il n’y a jamais eu plus de trois buts d’écart entre les deux, donc c’est pour dire l’intensité. On a bien géré la fin de la rencontre, on a perdu très peu de ballons. En début de match, on a eu un peu peur mais on est parvenu à arrêter l’hémorragie. Vraiment, j’ai envie de retenir la défense qu’on a produite, avec beaucoup d’étagement et d’agressivité. Tamara fait un très grand match, Orlane aussi en attaque, elle a été notre bras en attaque placée. On voulait finir premiers, forcément, mais on a énormément de respect pour la République Tchèque. On a la confirmation de notre potentiel et on peut même dire qu’on prend date, pour les quarts peut-être, pour les demies aussi, mais surtout pour plus tard.

Olivier Krumbholz

Ce qu’on a proposé en défense était vraiment très bon. On a été dans les bons timings, on sait que la Norvège ce sont des grandes joueuses, mais qui ont aussi l’habitude de jouer ensemble. Mais en montant, en allant les chercher, on a réussi à les faire dérailler. Ca se voit sur la dernière action d’ailleurs, où c’est censé être rodé mais elles perdent un peu les pédales. Niveau tactique, on a été beaucoup plus investis sur ce match, on a fait des choix tactiques avec Olivier et ça a payé. On devait faire un bon match, j’ai presque envie de dire peu importe le score. On savait qu’on devrait élever le niveau et on voulait un peu se prouver à nous-mêmes qu’on était en capacité de le faire. On a eu des arrêts, des buts en attaque placée, j’ai eu l’impression que toutes les planètes étaient alignées ce soir.

Orlane Kanor

Je suis contente et apaisée, même si ce n’est peut-être pas le bon mot. Contente qu’on se soit retrouvées en défense, car c’est notre point fort et la marque de fabrique de l’équipe de France. C’est cool qu’on ait pu faire une telle prestation. On n’a jamais paniqué et je pense qu’on peut l’expliquer par le fait qu’on ait gagné en maturité. Ce soir, on ne va pas se mentir, on n’avait rien à perdre, la Norvège avait la pression, pas nous. Elles étaient à la maison et tout…On avait juste envie de s’amuser et de faire un bon match. Mon dernier arrêt, franchement, je ne me souviens de rien. Aucune idée de ce qu’il se passe, mais le principal c’est que je l’arrête !

Laura Glauser
Rédaction par la FFHanball

FIFAV – La Boulangère, les femmes et l’aventure

Alors que le Festival International du Livre et du Film d’Aventure à La Rochelle vient se clôturer sa 20è édition, La Boulangère révèle les résultats d’une grande enquête menée avec l’institut Nielsen Sports sur le rapport des Français à l’aventure et notamment l’intérêt que portent les femmes à l’aventure.

La Boulangère & l’aventure

FIFAV – La Boulangère révèle les résultats d’une étude sur l’aventure

Alors que le Festival International du Livre et du Film d’Aventure à La Rochelle vient d’ouvrir ses portes, La Boulangère révèle les résultats d’une grande enquête menée avec l’institut Nielsen Sports sur le rapport des Français à l’’aventure et notamment l’intérêt que portent les femmes à l’aventure.

Handball – Tournoi de France – Equipe de France féminine

Fournisseur officiel de la Fédération Française de Handball depuis 2020 et notamment de l’Équipe de France féminine, La Boulangère poursuit son accompagnement dans cette discipline et s’engage désormais auprès des clubs féminins amateurs via le lancement d’un dispositif de sponsoring intitulé « Le Goût du Hand »