27 juillet 2021

Les Bleues sans solution face à l’Espagne

L’équipe de France féminine de handball a connu sa première défaite, ce soir, à Tokyo. Les Bleues n’ont pas trouvé les solutions face à l’Espagne et se sont inclinées 25-28 (12-12). Elles devront se remobiliser et retrouver leur agressivité pour affronter la Suède, qui fait un excellent début de compétition, jeudi à 21h30 (14h30 heure France métropolitaine), à suivre en direct sur France TV et Eurosport.

© FFHandball / Icon Sport

Les deux équipes semblaient assez fébriles en ce début de rencontre, assez poussives et avec du mal à trouver rapidement des solutions. Les françaises ont quelques difficultés à concrétiser les opportunités qu’elles ont, alors qu’Amandine Leynaud, dans ses buts, réalise un excellent début de match et permet de repousser les assauts adversaires. Il faudra attendre la cinquième minute et la prise de responsabilité de Coralie Lassource, la capitaine, pour lancer le compteur des tricolores. Les Bleues sont lancées et trouvent des solutions en écartant la défense espagnole, y trouvant des ouvertures et en se reposant sur Allison Pineau, Pauline Coatanea et Pauletta Foppa pour concrétiser les actions. Face à elles, les espagnoles n’ont pas prévu de baisser les bras et se relancent sous les jets de Carment Martin, Lara Gonzalez et Alexandrina Barbosa. Ces dernières finissent pas recoller au score juste avant la mi-temps grâce à quelques pertes de balles du côté français.

La deuxième mi-temps ne sera malheureusement pas plus heureuse pour le collectif tricolore. Même si l’intensité et l’agressivité ont encore monté d’un cran, les espagnoles prennent rapidement le dessus face à une équipe de France démunie. Dès la quarantième minute, l’écart s’est creusé de quatre longueurs, avec un manque de chance aux tirs, quelques pertes de balles et une défense trop écartée. Il faudra qu’Olivier Krumbholz pose son deuxième temps-mort pour relancer ses joueuses, affichant une défense étagée à travers Estelle Nze-Minko, un dernier rempart solide avec Cléopatre Darleux et de rapides contre-attaques concluantes pour Laura Flippes et Pauline Coatanea. Même les buts de Chloé Valentini,  Ca ne suffira malheureusement pas aux tricolores pour faire peur à leur adversaire et elles ne parviendront pas à remonter l’écart de trois buts qui les tiendra jusqu’à la fin de la rencontre. 

L’équipe de France jouera maintenant son troisième match olympique jeudi, face à la Suède; adversaire redoutable qui réalise un incroyable début de compétition. La rencontre se tiendra au Yoyogi National Stadium de Tokyo à 21h30 (14h30 heure française) et sera à suivre en direct sur France TV et Eurosport. Les Bleues devront absolument gagner ce match pour continuer de rêver.

Rédaction : FFHandball 

Transat Jacques Vabre Normandie Le Havre | Un parcours en deux temps pour les Class40

La direction de course a réuni ce matin les 95 duos engagés sur la Transat Jacques Vabre Normandie Le Havre pour un ultime briefing. Au cours de celui-ci, les concurrents de la Class40 ont été informés d’une escale obligatoire à Lorient en raison d’une grosse dépression prévue dans le Golfe de Gascogne ces prochains jours.

Transat Jacques Vabre Normandie Le Havre | Amélie Grassi « Nous avons cet objectif commun de féminiser le sport »

Soutenue par La Boulangère Bio depuis 2021, Amélie Grassi, qui prendra le départ de la Transat Jacques Vabre Normandie Le Havre ce dimanche, souhaite que la course au large puisse s’ouvrir davantage aux femmes. C’est d’ailleurs en ce sens qu’elle a choisi une nouvelle fois de constituer un équipage 100% féminin aux côtés d’Anne-Claire Le Berre. Les deux femmes nous livrent leurs regards sur le sport au féminin.

Transat Jacques Vabre Normandie Le Havre | En tête à tête avec le duo La Boulangère Bio

La Transat Jacques Vabre Normandie Le Havre a ouvert officiellement ses portes ce matin. Tandis que le monocoque La Boulangère Bio a pris place dans le bassin Paul Vatine aux côtés des 43 autres Class40, Amélie Grassi et Anne-Claire Le Berre s’apprêtent à vivre une dernière semaine à terre intense. Préparation de la météo, rencontres avec les collaborateurs La Boulangère Bio, séances de dédicaces (le dimanche 22 et le vendredi 27 à 16h30 sur le stand La Boulangère Bio), mais aussi rendez-vous médias vont ponctuer les journées des deux navigatrices.