26 octobre 2023

 Transat Jacques Vabre : osez la grande traversée

Bienvenue à bord pour une traversée à la découverte de la Transat Jacques Vabre ! Cette course emblématique, surnommée « la Route du Café », est un événement incontournable pour les passionnés de voile !

La Transat Jacques Vabre tire son nom de deux marins visionnaires français, Jacques Fauroux et Gérard Petit, qui ont imaginé cette course en 1993. L’objectif était simple : créer un événement qui célébrerait à la fois l’aventure maritime, l’esprit de compétition et, bien sûr, l’amour du café. À l’origine, la course reliait Le Havre, premier port caféier de France, aux plus belles terres brésiliennes. Depuis 2021, la course renoue avec la tradition en s’achevant à Fort-de-France en Martinique, ville d’arrivée originelle de la traversée.

Pour permettre une arrivée groupée en Martinique, synonyme de célébration, les parcours ont été établis selon chaque classe de bateaux : ULTIM, OCEAN FIFTY, IMOCA et CLASS40. C’est dans cette dernière catégorie que concourent Amélie GRASSI et Anne-Claire LE BERRE, nos navigatrices sur La Boulangère Bio !

Chaque édition de la course est une aventure en soi, remplie de moments forts qui font vibrer les cœurs des amateurs de voile.

Un départ grandiose

Après 10 jours de présence dans le Bassin Paul Vatine, sur le Village Départ de la course, c’est le moment de quitter le ponton pour nos navigatrices. Un moment rempli d’émotions et fort de sens, après des semaines de préparation du bateau et d’entraînement pour Amélie Grassi et Anne-Claire Le Berre. Une fois l’écluse passée vient le moment de la libération en baie de Seine. Imaginez tous ces bateaux alignés sur la ligne de départ en baie du Havre, prêts à se lancer vers l’océan Atlantique. Du grand spectacle pour démarrer la course en beauté !

L’odyssée atlantique

Cette course est la plus longue des transats, ce qui signifie que les skippers vont affronter des phénomènes météorologiques variables ainsi que des tempêtes déchaînées aux vents capricieux. C’est une véritable épreuve d’endurance physique et mentale pour les navigateurs mais également pour leurs bateaux.

L’esprit de compétition

La Transat Jacques Vabre voit s’affronter cette année 95 duos à bord de bateaux de course impressionnants, et seulement 3 duos féminins seront au rendez-vous sur la ligne de départ. La compétition est intense, mais la camaraderie entre marins est tout aussi présente, car tous partagent la même passion pour la voile.

La stratégie

La semaine avant le départ est consacrée aux derniers réglages techniques, aux contrôles de sécurité et à l’avitaillement. Un des points les plus stratégiques de la course est le poids du bateau. Pour cela, on calcule la nourriture à bord jour après jour et repas après repas, de façon à ne pas manquer, mais aussi à se faire plaisir ! Rien de tel qu’un pain au lait frais La Boulangère Bio à la farine complète, accompagné d’un carré de chocolat noir pour reprendre des forces.

Si vous découvrez la Transat Jacques Vabre pour la première fois, il vous faudra retenir quelques notions essentielles avant de monter à bord. En effet, les skippers sont assez superstitieux et le vocabulaire que nous employons à terre n’a pas le même sens une fois en mer !

« Faire le point »

Si on vous demande de faire le point, ce n’est pas une manière détournée de vous inviter en réunion, mais plutôt de déterminer la position géographique de votre bateau.

« Être au taquet »

Vous connaissez sûrement cette expression : c’est un signe de grande forme, de concentration. À l’origine, le taquet est une pièce d’accastillage qui sert à bloquer la tension des cordages.

« Être dans le coaltar »

Le coaltar (ou coltar) est un goudron très visqueux qui sert à protéger la coque, à la rendre étanche. Être dedans, c’est le signe que l’on a passé une mauvaise nuit !

Ne jamais prononcer le mot « lapin » à bord

En effet, ils étaient accusés de grignoter les cordages et de mener les navires au naufrage. Préférez « bêtes aux grandes oreilles » ou encore « langoustine des prés » !

Ne pas siffler et ne pas trinquer en entrechoquant les verres

Des sons censés déchaîner les éléments, gare aux tempêtes… Si vous voulez porter un toast, faites-le de loin.

Maintenant que vous avez les codes, soutenez nos deux skippeuses en suivant leur avancée sur les flots et souhaitez-leur bon vent lors de leur départ le 29 octobre !

Mondial IHF 2023 – Plus que la Norvège avant les quarts !

Il leur reste maintenant leur bête noire, la Norvège, qui, si elle bat la Slovénie ce soir, permettra aux Bleues de se qualifier pour les quarts directement. Le match sera tout de même d’une belle intensité et à suivre sur beIN SPORTS et TFX à 20h30.