16 novembre 2023

La Boulangère Bio sur la route sud

Poissons volants, douches et coupe de cheveux à bord de La Boulangère Bio.

Un groupe de 13 Class40 se présente ce matin au large du Cap Vert. Parmi ces monocoques, La Boulangère Bio progresse dans un petit souffle d’une dizaine de nœuds de Nord-Est. Ce paquet-là, dont fait aussi parti le leader Alla Grande Pirelli, a fait le pari de la route sud.

Plus de 400 milles d’écart latéral les séparent d’un petit groupe qui a lui optionné sur une route nord et a choisi de traverser la dorsale anticyclonique pour aller chercher les effets d’un petit front dépressionnaire. Groupe SNEF (Xavier Macaire et Pierre Leboucher) mène ces nordistes. C’est la météo complexe à venir qui a contraint les duos à faire des choix radicaux. 

« Côté course, nous avons choisi le sud comme un autre petit groupe. La météo n’est pas simple, les fichiers ne sont pas raccords sur les prévisions dans une semaine, les choix stratégiques sur le long terme sont bien difficiles, les cerveaux fument ! Et ils ne vont pas s’arrêter de cogiter en surveillant la route nord de nos collègues. Si c’était facile d’interpréter cette situation, nous irions tous au même endroit et ça serait moins rigolo. Espérons que nous soyons dans le vrai » explique Amélie dans un message envoyé en fin de nuit, heure française.

Une large zone sans vent s’est en effet invitée sur la route vers La Martinique, chacun a donc choisi sa façon de la contourner de manière différente malgré l’incertitude des fichiers météo reçus ces derniers jours. C’est un pari sur le long terme car la langue sans vent s’étire sur l’Atlantique. C’est sur l’approche de La Martinique que les uns ou les autres pourront récupérer les fruits de leur investissement. Amélie et Anne-Claire vont progresser dans un flux faible toute la journée avant de toucher demain une bascule de vent qui leur permettra à nouveau de faire grimper le speedomètre.

En attendant d’en savoir plus sur côté météo, les filles profitent de la vie à bord de La Boulangère Bio. Cela semble de plus en plus agréable. La température est douce et Amélie Grassi et Anne-Claire Le Berre ont pu prendre leur première douche depuis le départ de Lorient. Il y a même eu un p’tit tour chez « Amélie coiffure » pour Anne-Claire qui n’arrivait pas à se défaire de nœuds dans les cheveux. Elle a autorisé la skipper à lui couper ces dreadlocks…. Avec un couteau ! Et preuve que le Class40 a bien pris la route du soleil, les poissons volants s’invitent régulièrement sur le pont de La Boulangère Bio. Anne-Claire en a même pris un dans la figure dès le réveil ce qui a visiblement généré un gros fou rire à bord. La Boulangère Bio évolue actuellement à la 12e position, à 104 milles des premiers.

Message vocal d'Anne-Claire Le Berre ce matin

« C’est le matin chez vous et chez nous, c’est encore bien noir. On avance vers le but donc les heures se décalent. Nous n’avons toujours pas de lune. On se demande bien ce qu’ils ont fait de la lune. Depuis notre départ, on ne l’a pas vue. C’est une sombre histoire ! Tout va bien à bord, le vent est tombé comme prévu. On a bien tranché notre option vers le sud.

Aujourd’hui, on a vu qu’il y avait un paquet de trois qui a décidé de traverser la dorsale pour rejoindre la route nord. Affaire à suivre…. Les fichiers de l’arrivée sont assez incertains. On est dans la zone où il y a le moins de vent en ce moment, ça devrait repartir un petit peu avec une bascule que nous attendons pour demain. On croise les doigts pour que ça paye à la fin. Il commence à faire chaud. Les poissons volants sont là. Ils m’ont même agressée hier matin. Le rythme continue. On se repose toujours comme on peut. Hier, on a enfin pris des douches pour la première fois. Ça fait du bien. Et aussi une petite coupe de cheveux pour moi car j’avais des problèmes de dreadlocks. »

Message reçu ce matin d'Amélie Grassi

« Hello, ce matin Anne-Claire se réveille, un peu dans le dur, elle prend une grande inspiration en s’étirant face à l’océan pour bien lancer la journée et… PAF ! Un poisson volant au milieu du visage. Il y avait de quoi considérer que cette journée commençait mal mais non, fou rire immédiat, Anne-Claire est de bonne composition.

Mon meilleur moment de la journée : une mèche de cheveux d’Anne-Claire ne pouvait vraiment pas se démêler alors elle m’a demandé de la couper. Elle m’a laissé le faire avec un couteau, comme des pirates ! J’en ai profité, on ne me l’autorisera surement pas une deuxième fois (si quelqu’un a besoin d’un rafraichissement à l’arrivée, n’hésitez pas je suis échauffée).

Ce 10e jour nous nous sommes (enfin) douchées. RAS, c’est agréable.

Sinon côté course, nous avons choisi le sud comme un autre petit groupe. La météo n’est pas simple, les fichiers ne sont pas raccords sur les prévisions dans une semaine, les choix stratégiques sur le long terme sont bien difficiles, les cerveaux fument ! Et ils ne vont pas s’arrêter de cogiter en surveillant la route nord de nos collègues. Si c’était facile d’interpréter cette situation, nous irions tous au même endroit et ça serait moins rigolo. Espérons que nous soyons dans le vrai.

Bonne nuit »

Le classement

1 > Ambrogio Beccaria – Nicolas Andrieu (Alla Grande Pirelli)

2 > Alberto Bona – Pablo Santurde Del Arco (Ibsa)

3 > Axel Tréhin – Gwenaël Riou (Project Rescue Ocean)

4 > Nicolas D’estais – Léo Debiesse (Café Joyeux)

5 > Cédric Chateau – Guillaume Pirouelle (Seafrigo – Sogestran)

 

 

12 > Amélie Grassi – Anne-Claire Le Berre (La Boulangère Bio) 
+ 104 milles par rapport au leader

La Boulangère & l’aventure

FIFAV – La Boulangère révèle les résultats d’une étude sur l’aventure

Alors que le Festival International du Livre et du Film d’Aventure à La Rochelle vient d’ouvrir ses portes, La Boulangère révèle les résultats d’une grande enquête menée avec l’institut Nielsen Sports sur le rapport des Français à l’’aventure et notamment l’intérêt que portent les femmes à l’aventure.

Handball – Tournoi de France – Equipe de France féminine

Fournisseur officiel de la Fédération Française de Handball depuis 2020 et notamment de l’Équipe de France féminine, La Boulangère poursuit son accompagnement dans cette discipline et s’engage désormais auprès des clubs féminins amateurs via le lancement d’un dispositif de sponsoring intitulé « Le Goût du Hand »

Transat Jacques Vabre Normandie Le Havre | 48 premières heures menées tambour battant pour le Class40 La Boulangère Bio

Le duo 100% féminin de La Boulangère Bio effectue un remarquable début de deuxième étape. Dans des conditions de vent et de mer difficiles, Amélie Grassi et Anne-Claire Le Berre tiennent le rythme face à des leaders qui ne baissent pas la garde. Les bateaux sont poussés à leur maximum et la vie à bord est quant à elle réduite à son plus strict minimum.